Gilles VAUTIER

Né en 1962, il se retrouve très vite confronté au monde de l’écriture et de la politique, son père, Patrice, étant journaliste au Canard Enchaîné. Pour faire plaisir à ses parents, Gilles fera des études américaines avant de s’engager dans la voie brillante de la finance internationale. Pour finalement se laisser séduire par les sirènes du spectacle par le biais de l’Humour. D’abord sociétaire du Carré Blanc, où il va rencontrer des personnalités naissantes comme Bruno Salomone, Dany Boon ou Jean Dujardin, Gilles va entrer dans le monde extravagant de la télévision. Pendant près de huit ans, il sera la voix et l’humour de l’extra-terrestre Bill, du BigDil. L’inconnu le plus célèbre de France, disait-on alors. Toutes bonnes choses ayant une fin, Gilles Vautier arrêtera sa collaboration artistique d’alors avec Jean-Luc Reichmann pour se consacrer pleinement à sa passion de toujours : la photographie.

www.monsieurmyself.com

 

L’exposition

"J’ai toujours voulu faire des photos soignées et uniques. Pas pour les admirer, ni pour les vendre. Mais pour qu’on m’en commande. J’ai réalisé mon premier Myself en 2011. Par hasard. Je l’ai publié sur mon site. Le lendemain, une amie me l’achetait - 2 euros ! - parce qu’elle trouvait charmant l’idée de m’avoir en plusieurs exemplaires. J’ai trouvé tout ceci amusant. Jusqu’au jour où Lucie, ma compagne, est tombée par hasard sur «Myself : celui qui regarde Emmanuelle» et m’a conseillé de continuer. Les Myself sont avant tout une nouvelle forme de portrait fun et totalement décalée. C’est une autre vision de soi, un regard décalé toujours esthétique, sur sa propre image. En choisissant de représenter plusieurs fois le même sujet, c’est un portrait à multiples facettes qui est proposé. Pour n’importe quel portrait commandé, avouons-le, il faut de l’ego. Ce que j’apprécie particulièrement dans mon travail, c’est que cet ego es mis en scène. Être exposé n’est pas ma priorité. Vendre l’est. Mais le fait que vous regardiez les aventures de mes Myself prouve que cet ami s’est trompé. Heureusement, d’ailleurs… Je suis un artiste-photographe. Ma qualité est d’essayer de créer de belles choses. Mon défaut est peut-être de croire que j’y arrive."