Jérôme Houyvet

 
Jérôme Houyvet est attiré par la mer dès son plus jeune âge. Quoi de plus normal pour un jeune garçon habitant Barfleur, un petit village de pêcheur du Cotentin... Il suit des études de photographie à Paris. Il y découvre les nombreux et différents aspects du métier de photographe professionnel. Mais la mer est décidément bien loin pour lui et ses premiers reportages le ramènent systématiquement vers l’océan et le windsurf, sa passion.
 
Jérôme Houyvet  au festival de la photographie de Dax
 
Major de promotion en 1992, Jérôme se voit offrir l’opportunité d’effectuer des reportages sur les secours en France pour le compte de la Sécurité Civile (Sapeurs pompiers, secours aériens en mer et montagne, Canadairs, feux de forêt, séismes…). 
 
Puis sa passion le ramène vers la photo de mer, il est devenu spécialiste des sports de glisse, Jérôme Houyvet part chaque année plusieurs mois dans les îles du Pacifique pour photographier les exploits des surfers et windsurfers. Le reste de l’année, il se consacre au paysage et à son « petit bout de paradis » : le Cotentin. 
 
Après avoir survolé sa région, et partagé avec un large public son premier livre « Vol au-dessus du littoral du Cotentin », puis « Vol au-dessus du littoral de Normandie » et enfin «  Vol au-dessus des boucles de la Seine normande », Jérôme a consacré son énergie à arpenter et photographier les sentiers du littoral du Cotentin pour sortir « Lumières Marines du Cotentin » en Mai 2014.
 
Son travail a été récompensé en 2003 par le prix « Jeune Talent » du Festival International de la photographie de mer de Vannes et par les caméras de l’émission «Des Racines et des Ailes» en avril 2012.
 

L’exposition

Lumière marines du cotentin. Une balade photographique sur les sentiers du littoral.
 
Après le succès de ses trois premiers ouvrages de photographies aériennes sur la Normandie, Jérôme Houyvet a voulu explorer le littoral du Cotentin et ses sentiers, cette fois à pied, à la recherche des lumières marines qu’il affectionne tant. De la Baie des Veys au Mont-Saint-Michel, 350 km d’un parcours lumineux rythmé par le vent et les marées.
 
 
En savoir + sur le photographe Jérôme Houyvet